MaxiRace

08/06/2014 20:17

    Il est 1h20 du matin quand le réveil sonne. C'est déjà l'heure de se lever pour aller affronter la Maxi-Race. Je me prépare et me rend à Annecy, sur la plage d'Albigny, où le top départ sera lancé à 3h.

    Je pars relativement couvert ( avec des gants, manchettes, bandana ) car le premier sommet est à 1600 mètres d'altitude. Les coureurs partent assez vite sur les 2 premiers kilomètres de plat, où on se sent vraiment à l'aise. On attaque ensuite la première montée où je double pas mal de monde. Arrivé au sommet du Semnoz à 1600 mètres (km 19, 17ème position), j'ai failli tomber dans les pommes lorsque Anais m'annonce que j'ai 5 minutes de retard sur les premiers. Pour autant je ne m'affole pas, et profite du magnifique paysage qui commence à se dégager. 

    Je me retrouve à courir seul, mais j'ai toujours un coureur en vue que je dépasse, jusqu'à à nouveau en apercevoir un autre. Ceci a duré jusqu'au 28 ème kilomètre. Je me situe alors en 11 ème position, seul au monde, personne derrière, personne devant. Je continue ma course tranquillement. C'est au 35 ème kilomètre à un point d'eau où 3 coureurs sont arrêtés pour boire, que je rentre dans le top 10, en 8 ème position. 

    J'arrive ensuite au deuxième ravitaillement. Je sais alors que les écarts se sont stabilisés, et je pense même avoir repris quelques secondes. C'est parti pour la deuxième ascension à 1600 mètres. Pendant plusieurs kilomètres, de nombreux spectateurs me disent que les coureurs de devant ne sont pas loin et pourtant je ne vois personne.

    Au 50 ème kilomètre, je rattrape Julien Chorier. avec qui on s'échange des encouragements. Quelques kilomètres plus tard, je reviens sur un groupe de 4 coureurs: Xavier, Clément, Sylvain et Fabien. Peu avant le sommet, je passe devant le groupe. Il reste alors devant moi Patrick et le champion du monde Ricky Ligtfoot. Je les appercois au sommet, ils sont alors à une quarantaine de secondes devant moi.

    Dans la descente vers le ravitaillement 3, je reviens rapidement sur Patrick que je dépasse, mais Ricky est toujours devant et il avance à un rythme soutenu. C'est au 60 ème kilomètre que je passe en tête. J'essaie de creuser l'écart tout en essayant d'en garder sous la basket pour le dernier sommet.

    Au dernier ravitaillement à Menthon, à 17 kilomètres de l'arrivée, j'ai environ 2 minutes d'avance. Il reste un dernier col, mais pas des moindres: il faut remonter à 1300 mètres. Je serre les dents car je sais que pour gagner il faut que j'arrive au sommet en tête. Novice sur une telle distance, les derniers kilomètres de montée deviennent éprouvants. Enfin, j'atteint le sommet tant attendu! Il reste 7 kilomètres à parcourir, mais la descente est difficile car très raide et avec les kilomètres dans les jambes, celles-ci deviennent douloureuses.

    Annecy est naturellement magnifique, mais quand il reste 2 kilomètres à parcourir au bord du lac, avec des spectateurs de feu et un soleil radieux, c'est juste magique !

    Enfin je franchis la ligne d'arrivée, heureux d'avoir fini la course en ayant pris beaucoup de plaisir et avec la victoire en prime!!

 

 

 

Préparation

* Et voila plus que quelques jours avant cette fameuse Maxi Race. Cette dernière semaine est placé sous le signe de la récupération. Un passage chez run'in est indispensable pour faire le plein en nutrition et hydratation. Car il va falloir ce les avalé ces 86km et 5300 mètres de dénivelé. En ce qui concerne l'équipement, pas de doute, ce sera les Adidas adizéro XT4 ( basket trail ). Maintenant reste à attendre samedi, ou la première difficulté de cette course s'annonce dès le réveil à 1H20 du matin... Pour cause le départ sera donné à 3H.

* 1 semaine après le Trail des Forts et surtout à moins de 2 semaines de la Maxi Race, me voila reparti sur une sortie longue: j'ai enchainé 2h de VTT et 2H30 de course à pied, ce qui m'a ammené à 60 kms de balade :) C'était le dernier gros volume avant la course. Je suis très content que cette difficile et longue préparation se soit déroulée sans bobo ou autre... Maintenant les jours qui viennent vont être consacrés à de "l'entretient" et de la récupération.

Précédent

Sébastien Spehler © 2016

Optimisé par le service Webnode